LA CLEF (Costenaro / Nationale 3)

Où as-tu mis la clef de ces rêves oubliés ?
Le temps qui passe n’arrange rien.
Où as-tu mis les cendres, du sourire aussi tendre.

Au creux du cœur, au creux des reins ?
L’espace se vide au fur et à mesure.
Je tourne en rond, je suis liquide.

Entrevoir la brèche, assoiffé, je m’assèche.
S’y engouffrer, s’y retrouver.
Où as-tu mis la clef des sourires oubliés ?

Le temps qui passe ne freine rien, L’espace se remplit petit à petit.
Y mettre tout, n’y mettre rien. Je ne demande rien.
Je ne fais que passer.

Quels sont tes vœux ?
Quels sont tes souhaits, pour aujourd’hui comme pour demain ?
Ne plus tourner sans fin, s’arrêter, se regarder, vivre les vœux, vivre les souhaits, pour aujourd’hui comme pour demain.

Où as-tu mis la clef ?
Tout est verrouillé.
L’as-tu jetée, l’as-tu prêtée ?
L’as-tu donnée, l’as-tu cassée ?

Comments

comments

WordPress Image Lightbox Plugin