L’AGE PATHETIQUE (Colen – Costenaro / Nationale 3)

Sans réels soucis éthiques, je m’accroche et je m’applique à mes valeurs esthétiques, au paraître et au fric.
Je consomme comme je suis, tel un mouton dans la prairie. La platitude du pâturage, mais qu’ai-je donc fait de mon âge ?
Ce que nous raconte l’élite n’effleure que le souffle du vent. Ma collection de films sanglants, oui je m’en nourris sans limites.
Les questions sont loin derrière. Je n’ai que faire de cette terre.
Mieux vaut faire le plein de super, tant qu’il y en a, ben moi j’me sers. Non ce n’est plus l’âge de pierre, ici on ne compte qu’en brique.

Bienvenue dans l’âge pathétique.
Car justement est venue l’heure de l’action et de l’explosion, le feuilleton assure le meilleur pour entretenir l’aliénation.
Je légitimise les actes de guerre au travers le verre de l’écran.
Sur ma console je peux la faire sans me soucier d’être vivant. La politique va droit dans l’mur. Je m’en fous, je n’y connais rien. Pas besoin de plus dans l’futur que d’la tv et d’un bon chien.

Comments

comments

WordPress Image Lightbox Plugin